Communiqués de presse

twittlikeplusone
18 mai 2017

Vers une dixième édition exceptionnelle !


La dixième édition de la Saint-Barth Cata Cup aura lieu du 13 au 20 novembre prochain. Afin de fêter comme il se doit cet anniversaire, les organisateurs ont décidé d’offrir des wild cards à l’ensemble des duos déjà vainqueurs de l’épreuve depuis sa création. Séduits par l’idée de rempiler avec leur binôme – pour certains, neuf ans après - et de régater à nouveau sur le plan d’eau Caribéen, les marins ayant inscrits leur nom tout en haut de l’affiche entre 2008 et 2016 seront tous de retour sur la compétition, exception faite de John Casey qui n’est, aujourd’hui, pas en mesure de confirmer sa participation. Son ancien équipier, l’Américain Dalton Tebo, sera néanmoins présent, en double avec Charles Tomeo, aux côtés des paires Emmanuel Boulogne – Tanguy Kervyn, Mischa Heemskerk - Eduard Zanen, Enrique Figueroa - Keki Figueroa, Franck Cammas – Matthieu Vandame, Morgan Lagravière – Arnaud Jarlegan, Patrick Demesmaeker – Olivier Gagliani, Pierre Le Clainche – Antoine Joubert, et des 65 tandems tirés au sort cette semaine parmi plus de 90 préinscrits. Voilà qui promet à la fois du grand spectacle et de belles bagarres sur l’eau !

 

Saint Barth Cata Cup 2010 : Tour de Saint Barth © Pierrick Contin /STBarth CataCup 2010

photo : © Pierrick contin

 

« Une dixième édition, ce n’est pas neutre. C’est pourquoi nous nous sommes dit qu’il fallait marquer le coup. L’idée de faire revenir les anciens vainqueurs et venue assez naturellement et nous sommes très contents car nous avons reçu un retour favorable de l’ensemble d’entre eux », explique Thierry Lhinares, Président de l’association St Barth Multihulls, organisatrice de la Saint-Barth Cata Cup. De fait, Emmanuel Boulogne, Tanguy Kervyn, Mischa Heemskerk, Eduard Zanen, Dalton Tebo, Enrique et Keki Figueroa, Franck Cammas, Matthieu Vandame, Morgan Lagravière, Arnaud Jarlegan, Patrick Demesmaeker, Olivier Gagliani, Pierre Le Clainche et Antoine Joubert : tous ont répondu positivement à sa proposition, exception faite, on l’a dit, de John Casey. « Ça se présente très bien, d’autant que nous avons reçu pas moins de 90 demandes de préinscriptions. Comme le stipule les instructions de course, seules 60 places sont normalement ouvertes. Cette année, nous avons cependant décidé de pousser jusqu’à 65. Le tirage au sort a eu lieu le 3 mai dernier », souligne Lhinares, évidemment ravi de constater le succès toujours grandissant de l’évènement depuis sa première édition, en 2008. « La Saint-Barth Cata Cup est idéalement placée dans le calendrier car elle permet, d’une part, aux régatiers de terminer leur saison au soleil et, d’autre part, de lancer la saison touristique de l’île. Mais ce qui plait plus encore, indiscutablement, c’est son concept et son atmosphère, avec des belles régates sur l’eau et des belles soirées à terre », ajoute l’organisateur.

« Un cru qui s’annonce grandiose »

Saint Barth Cata Cup 2010 : Day 1 © Pierrick Contin /ST BarthCataCup 2010

 photo : © Pierrick contin

 

Ce ne sont pas ceux qui ont déjà participé à la course qui le contrediront. « Antoine Joubert et moi avons pris part à la Saint-Barth Cata Cup pour la première fois l’automne dernier. Nous nous sommes régalés. Les conditions de navigation sur place sont exceptionnelles, l’épreuve est parfaitement organisée, l’esprit de Saint-Barth est totalement là, et loin d’être galvaudé, le niveau d’engagement est élevé et le plateau très international », commente Pierre Le Clainche, le tenant du titre qui garde un souvenir mémorable de sa venue sur place, et qui ne pouvait manquer cette édition 2017 sous aucun prétexte. « L’an passé, la course a largement dépassé toutes nos espérances. Cette 10e édition s’annonce grandiose avec le retour de tous les anciens vainqueurs », assure le Morbihannais qui retrouvera notamment les Belges Patrick Demesmaeker et Olivier Gagliani, sur le podium, comme lui, de la dernière édition, mais surtout vainqueurs en 2015. « Je découvre tout juste la liste des inscrits et je suis agréablement surpris de voir que tous ceux qui ont remporté l’épreuve depuis le début ont réagi positivement. A présent, je suis curieux de voir ce que ça va donner sur l’eau, mais je suis certain que ça va être quelque chose d’exceptionnel », indique Patrick qui, avec Olivier, n’a manqué aucune édition depuis sa première participation en 2009. « Avec Trois Pommes (le surnom d’Olivier Gagliani, ndlr), nous avons navigué ensemble pendant de très nombreuses années, mais depuis huit ans, nous ne nous retrouvons uniquement pour la Saint-Barth Cata Cup. C’est une épreuve à laquelle nous sommes très attachés, car nous aimons régater à Saint-Barth, nous apprécions l’ambiance très conviviale de la course et nous nous sommes fait de très nombreux amis sur l’île au fil du temps », ajoute l’un des plus fidèles régatier de la course. Reste qu’il n’y en a qu’un qui n’a strictement manqué aucune édition : Emmanuel Boulogne.

Le retour tout court des uns, le retour sur l’eau des autres

Day 2 © Pierrick Contin

Ce dernier, vainqueur de la toute première en 2008, ne pouvait, évidemment, lui non plus, ne pas faire partie des rangs de ce cru à venir. « Je trouve l’idée de faire revenir tous les vainqueurs extra et je pense que la Saint-Barth Cata Cup est l’une des seules épreuves à pouvoir se le permettre. Le fait que tout le monde ou presque ait répondu favorablement est un beau cadeau pour les organisateurs, mais c’est aussi un juste retour des choses pour un si bel évènement », relate le Nordiste qui crée et développe les Cirrus depuis 1997, à Gravelines. Si lui est, chaque année, revenu à Saint-Barth régater (il a notamment pris part à la course avec Vincent, son frère jumeau, avec lequel il a, entre autres, décroché un titre de champion du Monde de F18 en 2003), ce n’est, en revanche, pas le cas de son équipier de l’époque, Tanguy Kervyn. Ce dernier, s’est, en effet, petit à petit éloigné des plans d’eau pour des raisons professionnelles et, pour lui, c’est un véritable retour aux affaires, neuf ans après. « C’est un super projet de renaviguer avec mon vieux bonhomme. Par le passé, nous avons régaté trois saisons ensemble. Tanguy est un gars vraiment génial et le fait de le retrouver cette année va nous rappeler de chouettes souvenirs. Ce sera beaucoup de plaisir, c’est sûr, même si la photo va bien changer puisque nous avons pris, tous les deux, un petit coup de vieux. En tous les cas, Tanguy est très motivé. Il a prévu de se racheter une combinaison et de s’entraîner comme un fou cet été », note Emmanuel, non sans humour.

Se faire plaisir et renouer avec la victoire

Prix REMAX Island Properties St Barth © Pascal AlemanyAutre retour, mais après seulement deux années d’absence : celui de Franck Cammas et de Mathieu Vandame. Premiers en 2013 et deuxièmes en 2014, les deux hommes, qui vont participer ensemble à la 35e Coupe de l’America le mois prochain à bord de l’AC 40 Groupama Team France, ont, en effet, inscrit la Saint-Barth Cata Cup à leur programme de fin d’année. « L’épreuve est sympa, à la fois grâce à son ambiance, à ses parcours, à son cadre et à ses conditions météo », relate le skipper du Défi Français, pas mécontent de la perspective de renouer avec un bateau non volant. « Ce sera une bonne récréation pour Matthieu et moi. Nous irons avec l’envie de nous faire plaisir mais aussi celle de gagner une deuxième fois », indique Franck qui compte bien égaler le duo hollandais Mischa Heemskerk – Eduard Zanen, le seul, à ce jour, à avoir inscrit son nom deux fois au palmarès de la course, en 2009, puis en 2011. « Nous sommes passés tout près de gagner une nouvelle fois en 2014, la faute à un chavirage dans la dernière manche. Lors de cette édition, nous nous étions bien battus avec Morgan Lagravière et Arnaud Jarlegan. Ce sera l’occasion de prendre notre revanche. De plus, courir face à Arnaud, qui fait également partie du team Groupama sur la Coupe, sera un joli clin d’œil », précise Franck Cammas, qui retrouvera également les Portoricains Enrique et Keki Figueroa, vainqueurs en 2012, ainsi que Dalton Tebo, vainqueur en 2010. Ce dernier ne sera malheureusement pas accompagné de John Casey, avec qui il était monté sur la première marche et avec lequel il avait également décroché deux deuxièmes places, en 2011 et 2012, mais avec Charles Tomeo, comme cela avait déjà été le cas lors de la dernière édition. Les deux hommes avaient alors terminé 10e. Ils tenteront de faire mieux cette fois-ci, mais la tâche ne sera pas facile par en plus de tous ceux précédemment cités, il faudra aussi compter sur les 65 autres équipages tirés au sort, mercredi dernier, parmi les 90 préinscrits. En bref : cette 10e édition s’annonce particulièrement relevée. Hors-normes même.



Sélectionner un autre communiqué

Vers une dixième édition exceptionnelle !
18 mai 2017

La dixième édition de la Saint-Barth Cata Cup aura lieu du 13 au 20 novembre prochain. Afin de fêter comme il se doit cet anniversaire, les organisateurs ont décidé d’offrir des wild cards à l’ensemble des duos déjà vainqueurs de l’épreuve depuis sa création. Séduits par l’idée de rempiler avec leur binôme – pour certains, neuf ans après - et de régater à nouveau sur le plan d’eau Caribéen, les marins ayant inscrits leur nom tout en haut de l’affiche entre 2008 et 2016 seront tous de retour sur la compétition, exception faite de John Casey qui n’est, aujourd’hui, pas en mesure de confirmer sa participation. Son ancien équipier, l’Américain Dalton Tebo, sera néanmoins présent, en double avec Charles Tomeo, aux côtés des paires Emmanuel Boulogne – Tanguy Kervyn, Mischa Heemskerk - Eduard Zanen, Enrique Figueroa - Keki Figueroa, Franck Cammas – Matthieu Vandame, Morgan Lagravière – Arnaud Jarlegan, Patrick Demesmaeker – Olivier Gagliani, Pierre Le Clainche – Antoine Joubert, et des 65 tandems tirés au sort cette semaine parmi plus de 90 préinscrits. Voilà qui promet à la fois du grand spectacle et de belles bagarres sur l’eau !