Communiqués de presse

twittlikeplusone
Mardi 9 octobre 2018

Les bateaux en route pour Saint-Barth


Alors que c’est désormais dans moins d’un mois et demi que sera donné le coup d’envoi de la 11e édition de la St.Barth Cata-Cup, l’équipe organisation s’active pour recevoir comme il se doit les équipages. En Europe, vendredi dernier, neuf bateaux ont été chargés dans le container au départ de Hyères pour rejoindre les Caraïbes tandis que deux autres caissons métalliques avec un total de 19 Formule 18 seront prêts à partir le 10 octobre prochain, de Gravelines. Tous sont prévus d'arriver la semaine précédant les festivités à Gustavia. Un timing parfait qui permettra aux 55 duos engagés à ce jour ainsi qu’aux deux tandems bénéficiant d’une Wild Card - Mitch et Rita Booth et Enrique Figueroa et Ruben Booth -, de prendre leurs marques sur le plan d’eau avant d’attaquer les choses sérieuses.

SAINTBARTH CATA-CUP 2016 : Prix St Barth Assurances - Allianz : St Barth Assurances Allianz 1 : Mitch Booth, Andy Dinsdale © Pierrick Contin

 Mitch Booth et Andy Dinsdale – St. Bart Cata-Cup 2016

 

La mécanique bien huilée de la St.Barth Cata-Cup est en marche. A l'heure actuelle, les containers renfermant les bateaux venant d’Europe sont ou sont en passe de rejoindre l’autre côté de l’Atlantique par cargo. En effet, si le premier a quitté le Var la semaine passée, les deux suivants seront chargés dans dix jours dans le Nord, comme l’explique Emmanuel Boulogne qui porte à la fois la casquette de compétiteur et de dirigeant de la société Boulogne Conception Marine en charge de la réception et de la centralisation des bateaux de la course sur le vieux continent : « le 10 octobre prochain, à 10 heures, deux containers avec respectivement neuf et dix bateaux quitteront Gravelines. Si tout se passe comme prévu, ils arriveront à Saint-Barth quatre ou cinq jours avant l’ouverture de l’épreuve ». Un timing parfait, bien qu’un peu tendu. « Si la machine se grippe, on n’aura alors pas d’autres choix que d’aller à la plage », s’amuse le régatier qui n’a manqué aucune édition de la course depuis sa création en 2008 et qui ne nourrit pas franchement d’inquiétude sur le bon déroulement des opérations.

 

Une certaine logistique

 

ST Barth Cata  Cup 2012 : Super U Regatta  © © Pierrick Contin /St Barth Cata Cup 2012

 Enrique Figueroa – St Barth Cata Cup 2012

 

Il faut dire que l’homme est plus que rôdé à l’exercice avec, en ce moment même, l’un de ses Cirrus en route pour la Floride, et plus précisément Sarasota où se déroulera le Mondial F18. « L’épreuve est programmée du 12 au 19 octobre. Compte-tenu de sa proximité avec la St.Barth Cata-Cup, elle implique en effet un peu de logistique et notamment d’avoir deux bateaux », détaille le vainqueur de l’édition 2008  qui régatera alors avec le Vannetais Matthieu Marfaing aujourd’hui installé à San Francisco, que l’on a souvent vu par le passé en double avec Gurvan Bontemps. « Nous n’avons jamais régaté ensemble jusqu’ici. On verra donc bien ce que ça donne », explique Emmanuel qui retrouvera aux Etat-Unis les Grecs Iordanis Paschalides et Trigonis Konstantinos (qui s’étaient imposés à Saint-Barth l’an passé) mais aussi d’autres pointures telles que Mitch Booth qui fera son retour sur la plage de Saint-Jean en novembre prochain après une première participation en 2016 avec Andy Dinsdale. « Mitch est quelqu’un que je côtoie depuis le début des années 1980. C’est un très grand champion et je suis ravi de savoir qu’il revient sur la St.Barth Cata-Cup cette année », détaille le Nordiste.

 

Quand les plus grands régatent avec leurs enfants...

 

SAINTBARTH CATA-CUP 2016 : Prix St Barth Assurances : Lotus Architectes : Emmanuel Boulogne , Jean Boulogne © Pierrick Contin

Emmanuel Boulogne et son fils Jean

 

Ce dernier partage d'ailleurs avec le double médaillé olympique (en bronze à Barcelone en 1992 puis en argent à Atlanta en 1996) une spécificité : celle de régater avec sa progéniture. En l’occurrence, Emmanuel naviguera cette année avec son fils Jean, ainsi qu’il l’avait déjà fait en 2011 puis en 2016, tandis que Mitch Booth formera un duo avec sa fille Rita. Son fils, Ruben, bataillera lui, au côté d’un autre très grand nom du F18, Enrique Figueroa, déjà vainqueur de l’édition 2012 et également invité par l’organisation pour cette 11e édition. « Ce n’est pas un hasard si nous avons choisi de donner une wild card à Mitch Booth et Enrique Figueroa. Ce sont deux poids lourds, deux figures incontournables du catamaran de sport. Le premier affiche notamment 14 titres mondiaux, que ce soit en Tornado, en Hobie Cat, en F18 ou en Extreme 40. Il compte également quatre participations aux J.O. et c’est la même chose pour le Porto-Ricain Quique Figueroa que nous sommes, par ailleurs, heureux de recevoir un an après le cyclone Maria », commente Vincent Jordil, membre de l’organisation, mais aussi coureur, évidemment ravi du niveau de plateau à venir et de l’enthousiasme des régatiers pour venir en découdre sur l’évènement. « Que les choses soient claires : nous ne venons pas à Saint-Barth pour passer des vacances en famille, mais bel et bien pour faire la course et tenter de la gagner ! », lâche l’Australien Booth, aujourd’hui naturalisé Néerlandais. Et pour cause, s’il navigue avec ses enfants, ceux-ci sont de véritables champions. Pour preuve, la cadette (16 ans) a décroché le titre mondial de Hobie Wild Cat tandis que le plus grand (18 ans) a récemment terminé 3e au championnat d’Europe de F18 (avec son père), en Espagne, en juillet dernier. Bref, si la St-Barth Cata-Cup va se jouer, pour beaucoup, en famille, il y a fort à parier cependant, qu’une fois encore, elle n’ait rien à envier aux plus grosses épreuves internationales.

 

 SAINTBARTH CATA-CUP 2016 : Prix Designaffairs : Journal De St Barth : Micha Steffens, Fabian Syring © Pierrick Contin

 



Sélectionner un autre communiqué

Les bateaux en route pour Saint-Barth
Mardi 9 octobre 2018

Alors que c’est désormais dans moins d’un mois et demi que sera donné le coup d’envoi de la 11e édition de la St.Barth Cata-Cup, l’équipe organisation s’active pour recevoir comme il se doit les équipages. En Europe, vendredi dernier, neuf bateaux ont été chargés dans le container au départ de Hyères pour rejoindre les Caraïbes tandis que deux autres caissons métalliques avec un total de 19 Formule 18 seront prêts à partir le 10 octobre prochain, de Gravelines. Tous sont prévus d'arriver la semaine précédant les festivités à Gustavia. Un timing parfait qui permettra aux 55 duos engagés à ce jour ainsi qu’aux deux tandems bénéficiant d’une Wild Card - Mitch et Rita Booth et Enrique Figueroa et Ruben Booth -, de prendre leurs marques sur le plan d’eau avant d’attaquer les choses sérieuses.

En route pour la 11e édition !
5 septembre 2018

La 11e édition de la St.Barth Cata-Cup aura lieu du 14 au 18 novembre prochain. D’ores et déjà, pas moins de 55 équipages représentant 14 nations ont confirmé leur inscription à l’épreuve réservée aux Formule 18. Parmi eux, il y a bien sûr les fidèles, ceux qui ne manqueraient l’évènement sous aucun prétexte à l’image d’Emmanuel Boulogne, Patrick Demesmaeker, Olivier Gagliani, Pierre Le Clainche, Antoine Joubert, Iordanis Paschalidis ou Kontantinos Trigonis qui comptent bien essayer d’inscrire une nouvelle fois leur nom tout en haut de l’affiche, mais aussi une foule de « petits nouveaux », tous attirés par le concept et l’atmosphère résolument conviviale de la compétition. Une compétition idéalement placée dans le calendrier car elle permet, d’une part, aux régatiers de terminer leur saison au soleil et, d’autre part, de lancer la saison touristique de l’île de la plus belle manière qui soit.